chouettefeuilledevigne.jpg

Notre site a pour but d'informer le public sur tous les sujets qui concernent les chouettes et les hiboux même si certains sujets dérangent.
N'hésitez pas à participer à son développement.
Pourquoi s'inscrire ? Devenir membre du site vous donne droit à des services en plus comme ajouter vos photos dans nos galeries ou en télécharger, ajouter des événements, envoyer des e-cartes, accéder aux forums, devenir partenaire sur le site, ou encore passer des annonces, écrire des articles... et cela vous garantit aussi une navigation sans aucune publicité.

L'équipe "chouettes.com" vous souhaite une agréable visite sur notre site.

Rechercher dans Hiboux

Protections : Découvert blessé dans une école il y a trois mois, ce hibou Grand-duc a retrouvé sa liberté

Il y a trois mois, on retrouvait un hibou Grand-duc blessé dans l'école maternelle du village. Alertés, les bénévoles de la Ligue pour la protection des oiseaux (LPO) l'avaient emmené chez un vétérinaire de Saint-Maximin, qui avait diagnostiqué un traumatisme crânien, très certainement dû à une collision avec une voiture.

Transféré et pris en charge au Centre régional de sauvegarde de la faune sauvage de Buoux (Vaucluse), l'oiseau a peu à peu retrouvé son aptitude à volé.

33866147.jpg
Pierre Venel, du groupe LPO Sainte-Baume Val d'Issole.

Lire l'article complet ici.

Publié le : Dimanche 21 août 2016 @ 19:50:54

Rechercher dans Chouettes Hiboux

Protections : Bars à hiboux - DES PHOTOS ACCABLANTES

CAFEJAPON1.jpg

Ces bars, où les clients viennent manipuler et caresser des rapaces attachés, se développent au Japon.

Animal Rights Center Japan dénonce la maltraitance de ces oiseaux et nous demande de les aider.

Vidéos ici.

► Signons et partageons leur pétition: http://bit.ly/petition-bars-hiboux

Publié le : Dimanche 07 août 2016 @ 19:48:09

Rechercher dans Chouettes

Protections : CHOUETTE EFFRAIE DES TROSSACHS - ÉCOSSE

Publié le : Samedi 06 août 2016 @ 18:30:41

Rechercher dans Chouettes

Informations : Les feux de forêts aux Etats-Unis menacent les chouettes tachetées

Les feux de forêts qui ravagent l'ouest des Etats-Unis peuvent, à long terme, provoquer l'extinction des chouettes tachetées en Californie.

MEGAFIRE : C'est ainsi que les américains appellent les feux qui ravagent de plus en plus souvent l'ouest des Etats-Unis. Pour obtenir ce statut, un feu de forêt doit brûler au minimum 25.000 hectares de terre. L'incendie de Soberanes qui n'est pas encore maîtrisé, en a déjà brûlé plus de 45.000. Le réchauffement climatique provoque une augmentation du nombre de ces catastrophes écologiques. En plus d'être de plus en plus fréquents, ces feux sont également plus ravageurs. La forêt, asséchée par la hausse des températures, est facilement inflammable. La destruction des arbres engendre un bouleversement des écosystèmes ce qui menace, à long terme, de nombreuses espèces d'animaux. C'est le cas de la chouette tachetée (Strix occidentalis) en Californie.

"Une chouette tachetée utilisait un arbre l'année dernière qui est, aujourd'hui, un cratère"

Dans une étude publiée en août 2016 dans la revue Frontiers in Ecology and the Environment, des chercheurs de l'université du Wisconsin à Madison (Etats-Unis) ont étudié l'exode de cette espèce de rapace après le feu qui a ravagé 99.000 hectares en Californie pendant un mois en 2014. Pour les scientifiques, le préjudice a été énorme : 30 à 45 territoires occupés par les chouettes tachetées du nord sont partis en fumée. Ces sites étaient étudiés depuis 1993 par les scientifiques, la perte pour l'étude de cet écosystème est donc immense. Ces feux provoquent la fuite des rapaces vers des endroits plus propice à la vie mais engendre également la mort de certains oiseaux qui n'ont pas réussi à s'échapper. "Une chouette tachetée utilisait un arbre l'année dernière qui est, aujourd'hui, un cratère. L'arbre a tellement chauffé qu'il a explosé" raconte Gavin Jones, le scientifique qui a piloté cette étude.

chtachetee.jpg
© Tom Gallagher/AP/SIPALes feux de forêts répétés aux Etats-Unis menacent les chouettes tachetées © Tom Gallagher/AP/SIPA

Lire l'article complet ici.

Publié le : Samedi 06 août 2016 @ 10:01:02

Rechercher dans Chouettes Hiboux

Protections : Le RPI protège les rapaces nocturnes

L'association La Frênette, gestionnaire de la réserve naturelle régionale d'Aulon, a présenté, avec le concours du Parc national des Pyrénées, secteur vallée d'Aure, en matinée, à l'école d'Ancizan, une animation insolite pour faire connaître les chouettes et les hiboux aux élèves de CM1 et CM2, classes d'enseignement d'Eva Fantapie-Hamang. Ont été abordés, durant la première séquence de l'animation, la vie de ces oiseaux, aussi attachants que fragiles, leur histoire, leur biologie, leur mode de vie, le tout sous forme d'un diaporama commenté, ludique et interactif. Outre cette approche écologique des espèces, cinq ateliers pratiques ont permis aux élèves de comprendre l'étude du régime alimentaire de ces rapaces nocturnes (dissection de pelotes de réjection), de découvrir les menaces qui les guettent (destruction des habitats, raréfaction des sites de nidification, intensification agricole, trafic routier, éclairage nocturne) et de s'initier à des gestes simples pour les sauvegarder (fabrication d'un nichoir à chouette effraie). Les élèves ont même pu apprendre à reconnaître les bruits à la fois poétiques et mystérieux de la nuit.

Enfin, une évaluation sous forme de quizz a permis aux animateurs, Rémi Laffitte, garde animateur; Camille, Vincent, Clément, Marc, stagiaires; Adélaïde, service civique de la réserve d'Aulon, et Germain Besson, garde moniteur du Parc national des Pyrénées, de tester les connaissances acquises, durant la matinée, par ces jeunes naturalistes en herbe. Désormais, chouette hulotte, chevêche d'Athéna, effraie des clochers, hiboux moyen et grand-duc n'ont plus de secrets pour les élèves de l'école d'Ancizan.

201607161489-full.jpg

Lire l'article complet ici.

Publié le : Dimanche 17 juillet 2016 @ 09:49:54

Rechercher dans Chouettes Hiboux

Protections : Bébés chouettes et hiboux!

Il est habituel et normal que les jeunes hulottes (ou les jeunes hiboux) sortent du nid avant d'être capable de voler.
Ces jeunes rapaces nocturnes ne sont pas du tout abandonnés ! Toutes les nuits, les adultes viennent les ravitailler là où ils sont, répondant à leurs appels.
Petit à petit les jeunes s'habituent à voler, à chasser, et deviennent indépendants.
Il est donc important de les laisser sur place !
Cependant, si un danger immédiat les menace (route, chats ou chiens…), on peut, sans les éloigner de plus d'une trentaine de mètres :
- les mettre sur une branche en hauteur,
- ou les placer dans un fourré au pied d'un arbre incliné, où ils grimperont eux-mêmes petit à petit.

Attention, les coups de griffes sont à éviter à cause des risques d'infection. Présenter à l'oiseau un tissu ou un vêtement qu'il agrippera instinctivement dans ses serres. Le manipuler calmement, en l'attrapant par dessus et par derrière, avec des gants en cuir ou un tissu épais : une main tient le haut des pattes, et l'autre, sur le dos, maintient les ailes contre le corps. Ne pas hésiter à couvrir la tête.

bebech.jpg

 

Publié le : Vendredi 20 mai 2016 @ 11:22:16

Rechercher dans Livres

Presse : Le secret de la chouette de Dijon

chouette-de-dijon.jpg

Le conte, écrit par Magali Lautrou et illustré par Jean-François Drouin, nous raconte les aventures fantastiques d’une jolie petite chouette effraie, Agathe, dans le Dijon du Moyen-Âge. Symbole de malheur et persécutée à cette époque, elle va devenir, grâce à son courage et à l’amour d’un enfant, l’oiseau porte-bonheur de la ville.

Publié le : Lundi 16 mai 2016 @ 11:12:43

Rechercher dans Passion

Petits cadeaux entre amies!

IMG1021.jpg

Merci Marie-Eline.

Publié le : Vendredi 13 mai 2016 @ 17:01:30

Rechercher dans Chouettes

Protections : Michel Rawicki : l'appel du froid

Depuis plus de 20 ans, Michel Rawicki parcourt les régions les plus froides du globe. Il en rapporte des photographies pleines d'amour pour ces contrées où l'homme et les animaux polaires s'aiment, cohabitent ou s'affrontent. En parcourant son portfolio à ciel ouvert (sur les grilles du Jardin du Luxembourg, à Paris jusqu'au 17 juillet), il nous convainc de l'impérieuse nécessité de la préservation d'une communion entre hommes, environnement et animaux. Il évoque ainsi avec nous quelques-unes des plus belles images de "L'appel du froid".



Chouette harphang. Canada, région de Barrie, Ontario.

Lire l'article ici.

Publié le : Mardi 03 mai 2016 @ 16:21:33

Rechercher dans Chouettes

Protections : Chouette !

Mon fils a trouvé cette petite chouette près de Toulouse, il l'a amené à l'école vétérinaire à Lardennes qui va essayer de la sauver pour la remettre ensuite en liberté.
Philippe R

administrateur_1460692439.jpg

Publié le : Vendredi 15 avril 2016 @ 05:58:00

Rechercher dans Passion

DIJON : Le 1er Trail de la Chouette

A l’heure ou le trail et le running ne cessent de faire de plus en plus d’adeptes, le rendez-vous de ce dimanche est déjà un succès.

Organisée par la section Trail du Dijon Triathlon, la course de ce dimanche 10 avril affiche complet depuis déjà de nombreuses semaines avec 500 participants. 300 s’élanceront sur le parcours de la Chevêchette de 12 km, une course dédiée à la découverte du Trail et du parc naturel de la Combe à la Serpent (passage par les cadoles, le Rucher, le mémorial des aviateurs). Le Grand-Duc sera lui réservé à 200 traileurs aguerris. Le parcours de 29 km empruntera les chemins de la Combe à la Serpent, avec des passages sur les communes de Plombières, Velars sur Ouche et Corcelles. Le départ sera donné de l’observatoire de la Combe à la Serpent (parking des hautes plates). Mais la spécificité de ce trail sera un engagement sociétal fort comme le respect de l’environnement comme l’a précisé Marc Chaveriat du Trail de la chouette à Infos-Dijon.com

« C’est vraiment l’esprit des trailleurs que d’avoir un respect de l’environnement et de la nature. D’ailleurs nous avons organisé ces derniers jours des sessions de nettoyages avant la course de ce dimanche. Même si la Combe à la Serpent est un parc naturel très propre, dès que l’on s’éloigne un peu des sentiers, il y a souvent des incivilités. D’ou la nécessité de ce nettoyage. On a aussi voulu donner à cette journée une notion sociétale avec le soutien de l’association, Les Chouettes du Coeur, qui vient en aide auprès des personnes âgées ou encore des enfants malades, avec des animaux comme des hiboux et des chouettes. On va également reverser 1€ par participants, c’est à dire 500€ à cette association qui sera d’ailleurs présente dimanche, avec des oiseaux, toute la journée sur le site du départ ».

traildijon.jpg
Le Trophée pour les vainqueurs réalisé par des élèves du lycée professionnel Saint-Joseph de Dijon

Lire l'article complet ici.

 

Publié le : Lundi 11 avril 2016 @ 14:53:15

Rechercher dans Chouettes

La Chouette : bientôt une nouvelle monnaie à Dijon ?

Une conférence se tient ce jeudi 7 avril 2016 soir à la Péniche Cancale à Dijon pour en apprendre plus sur le boom des monnaies locales en France. À Dijon, une association tente d'y instaurer "la chouette" comme nouvelle monnaie, en se basant sur un exemple qui marche : "La Gonette" à Lyon.

Payer ses courses avec des "chouettes" et non plus des Euros : Ce sera peut-être bientôt possible.

La Péniche Cancale accueille en tout cas un groupe de discussion autour des monnaies locales ce jeudi soir à 18h, qui milite pour la création d'une monnaie locale propre à l'agglomération dijonnaise.
« Faire une monnaie locale complémentaire à l'Euro permet de s'assurer que l'argent en circulation va bien dans l'économie locale et ne pars pas sur les marchés financiers, en bourse, dans les spéculations etc...» souligne Sébastien Tagliana.

Et ce chef de projet sait de quoi il parle : sa monnaie locale sur l'agglomération lyonnaise, la "gonette" se développe à vitesse grand V.

Aujourd'hui, quelques milliers de gonettes sont échangées chaque jour. «La circulation de l'Euro, c'est à 98% sur les marchés boursiers. Avec une monnaie locale, le citoyen se réapproprie les règles du jeu en mettant l'humain, la nature et les commerces locaux au cœur des préoccupations, et est certains que ce qu'il payent servira à faire marcher le local.»

Lire l'article complet ici.

La Chouette, projet de monnaie locale à Dijon

Publié le : Jeudi 07 avril 2016 @ 11:24:26

Rechercher dans Expostions

Informations : Henri-Michel-Antoine Chapu

Henri-Michel-AntoineChapu.jpg

Un hibou et un personnage avec un chapeau.
 
Paris, musée d'Orsay, conservé au musée du Louvre

Publié le : Jeudi 31 mars 2016 @ 15:49:48

Rechercher dans Photographies

Informations : Salon du chocolat Dijon (21000)

Avec Sébastien Hénon, chocolatier "conjugueur de saveurs".

Publié le : Dimanche 13 mars 2016 @ 10:06:44

Rechercher dans Chouettes

Protections : Des chouettes pour aider les agriculteurs à lutter contre les campagnols

Petit rongeur herbivore, le campagnol terrestre est la cause de dégradations importantes des prairies de moyenne altitude qu’il colonise. Il est également appelé souvent « rat taupier ».
Expulsant la terre sur son passage, il y crée de petits monticules de terre (tumulus) au fil d’un réseau de galeries pouvant atteindre 60 m. Il y consomme également quotidiennement son équivalent en poids de racines : pissenlits, légumineuses, bulbes et rhizomes. Sans parler de sa capacité de reproduction conséquente : la descendance d’un couple de campagnols sur une année peut atteindre plus d’une centaine d’individus.

Des pertes importantes pour les éleveurs.
La pullulation du campagnol provoque des pertes importantes pour les agriculteurs, avec un rendement en fourrage qui chute de 50 % en moyenne et parfois jusqu'à - 80 %. La présence de terre dans les fourrages a des conséquences directes sur la qualité des fourrages. Sur la santé des éleveurs également, puisqu’ils inhalent la poussière de terre lors de la distribution du foin aux animaux. Les pertes financières sont indéniables, puisque l'éleveur doit acheter du fourrage et remettre en état les prairies.

La lutte sans produits chimiques
Afin de diminuer les populations de campagnols terrestres sans utiliser de produits chimiques, le Parc national des Pyrénées, la Chambre d’Agriculture des Hautes-Pyrénées le Groupement de Vulgarisation Agricole Aure et Louron (GVAAL) et les agriculteurs de la vallée d’Aure travaillent à des solutions qui se veulent exemplaires pour la biodiversité et la santé de tous. La plus emblématique est sans doute le renforcement de la population de prédateurs naturels des campagnols tels que les chouettes effraies. Les agents du Parc national ont étudié avec neuf agriculteurs, l’emplacement les plus favorables à l’installation de nichoirs à Chouette effraie. *Aimant la présence de l'homme, ces rapaces affectionnent les bâtiments agricoles. Neuf nichoirs sont désormais installés, d’autres visites permettront d’en compléter le nombre. Leur occupation est attendue pour l’automne, à l’occasion de l’envol des jeunes de cette année.

Lire l'article complet ici.

Publié le : Vendredi 11 mars 2016 @ 09:50:27