Agenda

Novembre 2017

L M M J V S D
   1 2345
678910 11 12
13141516171819
20212223242526
27282930   
Jour avec évènement(s)
Jour férié
Galeries Photo
Chat Box
Article du Jour
Il n'y a pas encore d'article du jour.
Lettre d'information

Recevez par mail les nouveautés du site.

Faire un don
Vous aimez le site et désirez le soutenir financièrement.

Chouette des Pagodes (Strix seloputo)

(697 mots dans ce texte ) -  lu : 2803 Fois


Taille : 25-48 cm
Envergure : 100-110 cm
Poids : 520-1000 g

La chouette des pagodes est une chouette de taille moyenne qui fait partie des rares chouettes a avoir les yeux noirs.

L'adulte a un disque facial chamois-orange. Les plumes de la tête sont brun-chocolat, avec une pointe noire, des taches blanches et une base chamois doré. Les taches blanches prennent la forme de petites barres sur la nuque.

L'ensemble des parties supérieures est brun-chocolat nuancé de roux avec une multitude de petites taches blanches bordées de noir. Le manteau, le dos et les sus-caudales affichent une teinte plus claire.

Sur ces parties, les motifs blancs bordés de noir sont plus allongés et ressemblent à des petites barres. Les filets extérieurs des scapulaires sont blancs ou chamois avec des barres sombres.

Les primaires sont brunâtres avec d'étroites barres noires incomplètes sur la partie extérieure. Le menton est chamois, avec une large bande blanche sur la gorge. Le reste du dessous est chamois avec des barres noires et blanches, ces dernières étant plus larges.

Les cuisses et les tarses sont blanc chamoisé avec de fines barres noires. Les pattes sont emplumées. L'iris est brun sombre, le bec et la cire sont noir verdâtre.

Les juvéniles ont les parties supérieures affichent des bandes blanches et brun sombre. Chez les sub-adultes, les couvertures alaires ont de larges terminaisons blanches. Les scapulaires sont bien plus pâles que chez les adultes.

Cette espèce est endémique du sud-est de l'Asie. Son aire couvre le sud de la Birmanie, l'Indochine dans son ensemble, la péninsule malaise, le centre de Sumatra, les côtes de Java et Palawan à l'ouest des Philippines.

Actuellement, 3 sous-espèces sont présentes sur cette aire. L'espèce nominale se retrouve au sud de la Birmanie, en Thaïlande, dans la péninsule malaise, au Cambodge, au Viet Nam, à Sumatra et à Java.
La sous-espèce baweana se limite aux îles Bawea.
La sous-espèce wiepkeni se retrouve au Palawan et dans les îles Calemia et Philippines.

Elle fréquente les plantations, les forêts partiellement éclaircies, les parcelles d'arbres à feuilles permanentes en cours de régénération, les lisières des zones boisées et les parcs des villes et des villages.
Elles errent librement à la recherche de nourriture dans les régions ouvertes ou semi-ouvertes telles que les vergers, les parcs, les zones habitées qui présentent des paysages de parc.

On peut également les trouver dans des zones désolées, des régions éloignées de tout village comme les zones marécageuses ou les mangroves qui longent le littoral.

La chouette des pagodes se nourrit de petits mammifères comme les écureuils volants, les rats, les souris, les campagnols et aussi certains oiseaux, reptiles, amphibiens, et insectes. Strictement nocturne, elles chassent principalement à partir d'un haut perchoir.

Les chouettes des pagodes nichent habituellement dans une cavité, un vieux nid de branchages et de débris ou dans les arbres. Quel que soit le lieu choisi, le nid est toujours placé à grande hauteur par rapport au sol. La saison de nidification a lieu de janvier à août. La femelle pond 2 à 4 œufs blancs, qui sont incubés pendant 30 jours.

Les poussins commencent à quitter le nid à 5 semaines et apprennent à voler à l'âge de 6 semaines.

Son appel est distinctif, elle émet un bruit fort et puissamment sonore un peu comme les aboiements d'un chien.

Chant : Le chant de cet oiseau est différent de celui de toutes les autres chouettes sylvestres. Il commence par un staccato roulant "bububu" et se termine par un "hooh" prolongé et profond. Les chouettes des pagodes émettent également un "chuhua-aa" puissant, tremblotant, mystérieux et régulier lorsqu'elles émergent de leur cachette diurne et quand elles la réintègrent au petit matin. En d'autres occasions, elles produisent surtout des hululements doux et métalliques. Occasionnellement, on peut entendre des cris perçants et rudes assez semblables à ceux des effraies des clochers (Tyto Alba).

Régime : Les chouettes des pagodes se nourrissent de petits rongeurs, principalement des rats et des souris. Elles consomment également des petits oiseaux tels que les moineaux friquets (Passer montanus) et de gros insectes, en particulier les coléoptères. Les parties non digestes de leurs repas sont évacuées sous forme de petites pelotes de réjection, d'une taille de 2 centimètres sur 3, qu'on trouve souvent au pied des arbres.

 


Retour à l'index des rubriques

***Retour à la sous-rubrique :

Autres publications de la sous-rubrique19