Agenda

Novembre 2017

L M M J V S D
   1 2345
678910 11 12
13141516171819
20212223242526
27282930   
Jour avec évènement(s)
Jour férié
Galeries Photo
Chat Box
Article du Jour
Il n'y a pas encore d'article du jour.
Lettre d'information

Recevez par mail les nouveautés du site.

Faire un don
Vous aimez le site et désirez le soutenir financièrement.

Ninoxe Rousse (Ninox rufa)

(770 mots dans ce texte ) -  lu : 3370 Fois


Taille : 46-57 cm
Envergure : 100-120 cm
Poids : mâle : 1050-1400 g
femelle : 700-1100 g

La ninoxe rousse a une petite tête et une longue queue.
L'adulte a les parties supérieures fauve foncé, avec de fines barres brun clair. Les sus-caudales présentent des barres plus larges. Les parties inférieures sont plus claires, de couleur fauve vif, finement barrées de blanc chamoisé.

Le dessous des ailes et de la queue sont brun clair, avec des barres blanc chamoisé plus larges. Sur la tête, le front, la calotte et la nuque sont fauve foncé comme le dos.

On peut voir un disque facial indistinct brun foncé, et une tache blanchâtre entre les yeux. Le bec crochu est gris ou corne clair, et on peut voir de courtes plumes sétiformes à la base. Les yeux sont jaune d'or. Les pattes emplumées sont fauve vif. Les doigts sont couleur crème, avec des serres noires.

Les deux sexes ont un plumage semblable, mais le mâle est plus grand que la femelle, et sa tête est plus large et plus aplatie.

Les juvéniles sont assez semblables aux adultes mais présentent un plumage plus rougeâtre foncé.

La ninoxe rousse se rencontre dans le nord de l'Australie et la Nouvelle-Guinée.
La ninoxe rousse vit dans les forêts pluviales d'altitude ou plus basses, dans les savanes boisées, les galeries forestières, les couloirs boisés, et les lisières le long des cours d'eau.

La ninoxe rousse se nourrit d'une grande variété de proies, telles que les grands insectes, les grands oiseaux (dindons, mégapodes, podagres, cacatoès), plusieurs espèces de hérons, de canards et de perroquets, des mammifères de taille moyenne comme les marsupiaux, les rongeurs et les chauves-souris.

Elle éjecte régulièrement des pelotes qui contiennent les parties non digestibles de ses proies.

La ninoxe rousse est active la nuit et commence dès le crépuscule. C'est un rapace puissant et capable de prendre une grande variété de proies, des insectes aux grands oiseaux en passant pas les mammifères moyens. Les insectes sont pris sur le feuillage, mais elle capture aussi des proies sur le sol.

Elle chasse souvent dans les zones découvertes qui bordent les forêts. Elle chasse en fondant sur ses proies ou en glissant dans la canopée afin de capturer des mammifères arboricoles et des oiseaux au dortoir.

Elle peut happer des proies sur le feuillage tout en volant, elle effectue des poursuites aériennes, ou peut aussi happer des insectes comme un grand gobe-mouches.

La saison de reproduction varie de juin à septembre, parfois plus tôt dans les régions plus chaudes. Le nid est souvent placé dans un arbre mort, parfois encore vivant. C'est un grand trou dans le tronc ou dans une grosse branche.

Il est souvent situé assez haut dans un grand arbre, à environ 30 mètres au-dessus du sol, mais occasionnellement, le nid peut se trouver plus bas, à environ 3 mètres du sol. Le mâle prépare la cavité et la nettoie. La femelle entre juste avant de pondre les œufs. Elle dépose en général deux œufs d'un blanc terne, parfois un seul. L'incubation dure environ 36 à 38 jours, assurée par la femelle.

Elle est probablement nourrie au nid par le mâle. Les poussins sont couverts de duvet blanchâtre, et ils ont une seconde pousse de duvet pendant la période passée au nid.

Les jeunes quittent le nid au bout de 50 jours après la naissance, et ils sont encore partiellement couverts de duvet. Ils épandent des parents pendant plusieurs mois et peuvent même rester avec eux jusqu'à la saison de reproduction suivante.

Chant : Le chant du mâle est identique à celui de la ninoxe puissante (Ninox strenua). C'est un double hululement lent et plutôt lugubre, "wooh-hoo", qui ne dure qu'une seconde et dont la seconde note est plus brève et généralement plus aiguë que la première. Il est répété à de nombreuses reprises après des intervalles plus ou moins longs qui durent de 2 à 6 secondes. Bien qu'il résonne de la même façon, il est toutefois moins puissant et porte moins loin que le chant de la ninoxe puissante. Pendant la parade, le mâle émet six ou sept hululement simples auxquels la femelle répond par un chant aigu ressemblant à un bêlement. Au nid, la femelle communique avec ses petits par de simples sons murmurants.

Régime : Le ninoxes rousses capturent des petit marsupiaux arboricoles tels que les phalangers volants (Petaurus breviceps), de grosses chauve-souris frugivores du genre Pteropus ainsi que de nombreuses races de rats et de souris. Elles attrapent également toutes sortes d'oiseaux (hérons, podarges, perroquets) pouvant aller jusqu'à la taille d'un mégapode (Alectura Lathami). Elles complètent leur menu avec des gros insectes et, ce qui est rare, avec des crevettes.


Retour à l'index des rubriques

***Retour à la sous-rubrique :

Autres publications de la sous-rubrique6