La Chevêche de Brocéliande 3290


LaChevechedeBroceliande.jpg

Les korrigans sont-ils des êtres quantiques ? L'espace-temps est-il déformé près de l'oratoire de Paimpont ? Che Guevara est-il une réincarnation de Brennos ? Merlin est-il encore amoureux ?

Voilà quelques-unes des questions que vous ne vous êtes jamais posées et auxquelles j’apporte des réponses extrêmement satisfaisantes…

Après cette introduction au goût vaguement paranoïaque, vous voudrez sans doute en savoir plus sur ce livre de «légendes bretonnes revisitées».

La revisitation est à la mode. Dans les cuisines des restaurants, les chefs s’appliquent à revisiter les recettes traditionnelles. La légende bretonne est, à sa manière, un plat traditionnel.

Ici, disons que je remets les choses à leur place, ou à une place inhabituelle, comme vous voulez. Dans le dialogue entre l’Ankou et le korrigan, c’est l’Ankou qui défend le monde des vivants. Par son labeur incessant, il permet à la vie de se perpétuer et de se renouveler. Le korrigan, lui, fait-il partie de ce monde ? Il ne meurt jamais, il se délocalise, il n’obéit à aucune des lois de la nature...

Dans une autre légende, lorsque Lancelot rencontre les lavandières de la nuit, il vibre encore du pur amour qu’il porte à la reine Guenièvre. Les lavandières, elles, sont impures. Le Créateur les a condamnés, pour le temps de leur damnation, à tenter d’effacer leurs souillures. Mais si le pur amour est beau, l’amour impur est sacré, car c’est lui qui engendre la vie.

Je compare aussi le destin de Brennos et celui de Che Guevara.

Je fouille dans le cerveau d’un poseur de bombes du FLB.

Légendes nouvelles.

Voila pour le texte. Il faut maintenant parler des magnifiques illustrations de Serge Kergoat. Un style à nulle autre pareil.

L’équilibre dans le déséquilibre.

Un arc-en-ciel dans la nuit.

Des symboles qui surgissent du tronc d’un arbre, de l’aile d’un oiseau, de la main d’un druide.

Des couleurs entrelacées par le mouvement d’une eau bouillante.

Des visages énigmatiques dans un paysage énigmatique.

Le regard de Merlin, le doigt de Morgane.

 

abp.bzh
Le 11/04/19


Root Publié le : Vendredi 12 avril 2019