Saint-Malo. Un hibou sauvé des barbelés 4073


Un hibou moyen duc a été découvert, piégé dans des barbelés, dimanche 20 octobre, sur l’île de Cézembre, à Saint-Malo. Il va être conduit au centre de soins de la Ligue de protection des oiseaux.

Ce hibou moyen duc est tombé sur ses anges gardiens, dimanche après-midi. Alors qu’il aurait pu passer inaperçu… Laurent Carvalho et son beau-frère, Jacques, étaient partis pour une virée en mer, avec Captain Taxi, pour admirer la baie de Saint-Malo. Sur les bons conseils de Sylvie Cassagnau, la pilote du bateau taxi, ils ont fait une halte à Cézembre, pour découvrir le sentier du littoral, récemment ouvert.

« On se baladait sur ce chemin délimité par les poteaux en bois et des fils barbelés quand on a repéré le hibou, dont l’aile était complètement prise. Il devait être là depuis quelques heures. Mon beau-frère l’a immobilisé pour que je le détache. Il avait une plaie ouverte et l’aile bien abîmée », raconte Laurent, habitant de Paramé.

Ce hibou moyen duc est tombé sur ses anges gardiens, dimanche après-midi. Alors qu’il aurait pu passer inaperçu… Laurent Carvalho et son beau-frère, Jacques, étaient partis pour une virée en mer, avec Captain Taxi, pour admirer la baie de Saint-Malo. Sur les bons conseils de Sylvie Cassagnau, la pilote du bateau taxi, ils ont fait une halte à Cézembre, pour découvrir le sentier du littoral, récemment ouvert.

« On se baladait sur ce chemin délimité par les poteaux en bois et des fils barbelés quand on a repéré le hibou, dont l’aile était complètement prise. Il devait être là depuis quelques heures. Mon beau-frère l’a immobilisé pour que je le détache. Il avait une plaie ouverte et l’aile bien abîmée », raconte Laurent, habitant de Paramé.

« Comme un poupon »

Pour eux, pas question de laisser l’animal en si mauvais état. Ils sont repartis de l’île avec le rapace, bien serré dans leur manteau. « Il était comme un poupon, à nous regarder avec de grands yeux. Il était très calme », sourit Laurent.

Les promeneurs ont gardé la bête une nuit, soignant sa plaie avec un antiseptique, avant de confier l’oiseau à des personnes plus expérimentées. Ce mardi après-midi, le hibou serait transporté au centre de soin de la Ligue de protection des oiseaux, à l’Île-Grande, près de Lannion. Les soigneurs estimeront ses chances de survie, la blessure étant importante.

Ouest-France
Publié le 22/10/2019

hiboumoyenduc.jpg


Root Publié le : Jeudi 24 octobre 2019