Carte
Agenda

Août
2018

L M M J V S D
1 2 3 4 5
6 7 8 9 10 11 12
13 14 15 16 17 18 19
20 21 22 23 24 25 26
27 28 29 30 31
Jour avec événement(s)
Jour férié
Galeries Photo
Chat Box
Lettre d'information

Recevez par mail les nouveautés du site.

Index / CROISSANCE / Explications

Explications -

(334 mots dans ce texte ) -  lu : 16397 Fois


Croissance

Si la nourriture se raréfie au cours de l' élevage de la nichée, seuls les plus âgés et les plus vigoureux vivront, les plus petits mourant faute d'avoir reçu une ration suffisante. Souvent ils sont donnés en pâture à leurs aînés dès qu'ils ne se comportent plus normalement.

En raison de l'intervalle de ponte entre deux oeufs et de l'échelonnement du début de l'incubation des différents oeufs (elle commence avec le premier ou le second) on observe d'importantes différences d'âges et donc de taille entre les jeunesd'une nichée : le petit dernier peut avoir deux ou même trois semaines de moins que l'aîné!

Durant la croissance des jeunes c'est le mâle qui assure la plus grande part sinon la totalité du ravitaillement de la famille, la femelle s'occupant de distribuer les proies qu'il a apportées et de surveiller sa progéniture. Certaines espèces défendent vigoureusement leurs petits, sourtout quand ils viennent de quitter le "nid" et n'hésitent pas à attaquer l'homme qui s'en approche la nuit, au crépuscule ou même dans la journée.

Les rapaces nocturnes sont des oiseaux chasseurs qui se nourrissent surtout de vertébrés à sang chaud : petits rongeurs qu'ils tuent avec leurs griffes ou d'un coup de bec sur la nuque, rongeurs tels que mulots, rats, souris, campagnols des champs, musaraignes.
Les passereaux forment seulement 4 % du régime, il s'agit surtout de moineaux, hirondelles et étourneaux capturés dans leurs dortoirs.

A l'éclosion les jeunes ont les yeux fermés (ils s'ouvrent au bout de quelques jours).

Etant donné que la femelle les nourrit généralement dans l'obscurité, c'est le sens tactile qui importe au moment des repas, la vue n'ayant guère d'importance alors.
La femelle déchiquette la proie apportée par le mâle, prend un morceau dans son bec, le met en contact avec les commissures d'un petit qui, aussitôt, écarte ses mandibules et l'avale. Cette opération est répétée autant de fois qu'il y a de jeunes.